Le village magique

Que du bonheur
logo Andalucia Mi Amor

Algodonales est idealement située au centre des plus fameux points touristiques andalous.

Au coeur de la Sierra Gaditana, au pieds de la Sierra de Lijar, vous ressentirez rapidement la bonne humeur de ses habitants prêts à sourire à chaque coin de rue. Tout le monde s’y salue, s’entraide. On dit qu’il peut y avoir de la pauvreté dans le village, comme partout ailleurs mais personne ne mourra de faim.

C’est sur la place, le matin à l’heure des courses ou l’après-midi après 17hoo que la place s’anime… 4 générations s’y rejoignent pour partager un moment et prendre des nouvelles de son voisin.

Le petit déjeuner vers 10hoo est un moment sacré, même dans les administrations, il semble que chacun disparaisse à son tour pour déguster un cortado ou autre cafe agrémenté d’une tostada con ajo y tomate ou mollete locale.Les terrasses de la place sont tres prises à cette heure.

Les locaux prennent leur repas de midi après 14h00 , lorsque les enfants ont termine l’école. Ensuite, c’est l’heure de la sieste, suivie par le goûter de 17h00. Le repas du soir est prévu à partir de 21h00 ou plus tard selon la saison.

Les magasins sont ouverts le matin jusqu’à 13h30 ou 14h00 . Ils vous accueillent aussi l’après-midi-midi de 17h00 jusqu’à 20h30. Attention, ils sont fermés le samedi après midi et le dimanche. Ici, le WE, c’est sacré. Vous trouverez des petites épiceries pratiquement à chaque coin de rue. Privilégions le commerce de proximité.

  • Zone touristique: Sierra de Cádiz/Pueblos Blancos
  • Distance du chef-lieu (Cadiz): 118 km
  • Altitude niveau de la mer : 368 m
  • Superficie : 134 km2
  • Nombre d’habitants: +/-5800
  • Code postal: 11680
  • Aéroports :
    • Jerez de la frontera 85 km
    • Séville 95 km
    • Malaga 130 km
    • Grenade 172 km
  • Gare de Ronda 36 km
  • service de bus au village
  • Lac 8km
  • Marbella 95 km
  • Cordoue 167 km
  • Grenade 185 km
  • Antequera, El Torcal 107 km
  • Golf de Arcos 60 km
  • Centre de vol libre Civa 6 km

Environnement naturel

La Sierra de Líjar formée de matériaux d’origine jurassique s’élève à son plus haut sommet à 1 051 m et entre les fleuves Guadalete et Guadalporcún qu’elle alimente. Gonflee d’eau, entre la Mediterrannee et l’Atlantique, ses cours d’eau souterrains et s’écoulent dans de nombreuses sources du village. Pas moins de 12 sources d’ eau douce et vivace: La Higuera, Algarrobo, Alta, Higuereta, Cabeza, Chorrito, San José, Dornajo, Cristóbal Gómez, Zapata, Muela et Víboras.

Les habitants s’y abreuvent régulièrement tant elle sont réputées  pour sa qualité. Certains parcourent des kilometres pour faire leurs réserves hebdomadaires en eau potable.

L’une de ces sources, La Fuente del  Algarrobo, située au centre du village, est composée de 12 splendides pipes en or qui coulent depuis les  temps immémoriaux.Cette magnifique chaîne de montagnes domine des collines couvertes d’oliviers et une belle vallée.

Emplacement fabuleux d’Algodonales à l’entrée nord du parc naturel de Grazalema.

Lieux d'intérêt

  • Eglise parroquiale Santa Anna
  • La Ermita de Jesus Nazareño
  • La Ermita de la Concepcion
  • La Ermita de la Virgencita
  • La Fuente et  les lavoirs publiques

Les fêtes locales

  • Le carnaval
  • El dos de mayo
  • La Romeria à La Muela
  • La Romeria de la Virgencita de la Sierra
  • Le tapis de fleurs
  • Feria et fiesta del Carmen à La Muela
  • Feria De Santiago et Santa Anna
  • Fiesta de Las Cabezadas

Algo et ses artisans

Algodonales compte de nombreux artistes et artisans dont le plus connu est certainement Valeriano Bernal, le constructeur de guitares.

D’ailleurs, chaque corps de métier a son artisan ici 

      • la découpe de la viande sur demande chez le boucher
      • la découpe du celebre jambon dans les échoppes
      • le fromage artisanal
      • la biëre artisanale La Farrota
      • la couturière (Carmen Astete – magasin de mode et de vêtements traditionnels et folkloriques pour les célébrations)
      • les modistes qui confectionnent des vêtements de cérémonies, les chapeaux, les décorations pour coiffures…
      • le cordonnier chez qui vous pouvez commander un sac en cuir personnalise ou tout autre accessoire en cuir
      • le ferronnier qui fournit chaque maison ainsi que le village
      • le vannier qui nous presente ses compositions à la fête du 2 de mayo
      • les sacs à main « Envie d’En Vie »
      • et aussi les agriculteurs qui fournissent chaque année une récolte d’olives pour l’élaboration d’une des meilleures huile d’olives du monde
      • puis tous les artisans du bien-être : yoga, art-thérapie, musique,theàtre,fengshui, massages…

Un peu d'histoire

Au debut du XVIe siècle, la politique de repeuplement des terres conquises est à l’origine de la vie dans cet endroit de la région.

La répartition des terres proclamée vers 1520 par la famille Ducale d’Arcos, le Ponce de León, ouvre l’opportunité de la colonisation de Los Algodonales, qui en 1566 acquiert le rang de village et obtient la bulle papale pour construire une église sous l’invocation de Santa Ana.Cependant, dans ses environs, il y a eu des établissements humains depuis les temps les plus reculés, comme en témoignent les abris naturels de Cueva Santa, Chamusquina et Castillejo, où ils ont été trouvés parmi d’autres vestiges,  depuis la période néolithique; ou encore les colonies de Cerro de La Botinera, avec des restes de villages fortifiés de l’époque ibérique, qui ont perduré pendant la domination romaine.Son urbanisme sera donc développé à partir de l’ère moderne, s’adaptant au flanc de la montagne, acquérant une disposition allongée qui suit les différents niveaux du terrain et dont le centre nerveux constitue la place de la Constitution , dans laquelle se trouve l’édifice le plus emblématique de la population: l’église de Santa Ana.

Suite au courage et à la bravoure des habitants du village face à l’ennemi français sous Napoleon , malgré la défaite, le village obtient son indépendance. C’est pourquoi le blason arbore une maison qui brule : la maison communale incendiée avec ses habitants par les soldats français le 2 mai 1810.

Algodonales vient de « coton ». Les environs du village jouissaient d’une agriculture florissante et diversifiée.

Peu à peu, les maisons ont remplacé les potagers et l’aménagement de l’immense réserve d’eau « Embalse de Zahara  » a eu raison de l’agriculture située en fond de vallée.

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn